thé

Lors du Horyou Village organisé à Cannes, du 13 au 24 mai, de nombreuses organisations de notre plateforme étaient sur place pour présenter leurs activités au sein d’un espace dédié. Nous avons donc décidé d’aller à la rencontre de certaines de ces organisations afin d’en savoir un peu plus sur leur expérience au Horyou Village. Au-delà des interviews filmées que nous avons eues avec la plupart d’entre elles, nous en avons réalisé une série plus spécialement dédiée à ce blog. Découvrez l’interview de l’association VIA Paris, qui a pour mission de promouvoir des expositions de jeunes artistes ainsi que des événements culturels et artistiques.

VIA PARIS 5 1. Décrivez-nous en quelques lignes votre association/organisation et comment vous avez découvert Horyou.

L’association VIA a pour mission de promouvoir des expositions de jeunes artistes ainsi que des événements culturels et artistiques dans le milieu de la jeunesse. Le nom de l’association VIA est d’inspiration latine, VIA voulant dire en latin chemin, voie; cela met en exergue notre rôle de médiateur. VIA Paris a été fondée par de jeunes curateurs, des artistes et des médiateurs culturels. En coopération avec d’autres organismes et institutions, nous organisons par exemple des conférences et des cours d’histoire de l’art pour des artistes, des amateurs d’art et des professionnels. Nous exposons aussi régulièrement de jeunes artistes dans des musées, des espaces publics ou des galeries afin de mettre en avant ces artistes et les faire connaître. Imprégnés de différentes cultures et histoires, nous cherchons à expérimenter de nouvelles formes de théorie et d’exposition d’art. Nous formons une équipe jeune mais pleine d’élan et de talent, prête à s’engager entièrement dans la recherche et l’expérimentation de l’art et de la culture.

VIA PARIS 2

2. Vous étiez présents pendant 3-4 jours avec votre organisation au Horyou Village lors du festival de Cannes. Qu’est ce qui vous a donné envie de participer à cette première édition?

Ayant un esprit ouvert à toutes les cultures, nous étions très intéressés par les possibles rencontres offertes par le Horyou Village à Cannes. Nous souhaitions aussi projeter le documentaire que nous avions réalisé, « A la recherche de l’art », qui dépeint la vie de jeunes artistes chinois en France et nous avions très envie de goûter à l’ambiance cinématographique du Festival de Cannes. Merci encore une fois à Horyou de nous avoir offert la possibilité de faire découvrir nos valeurs à toutes les personnes rencontrées au Horyou Village. VIA PARIS 3

3. Quel bilan tirez-vous de votre présence au Horyou Village ? (Avez vous fait des rencontres intéressantes? comment s’est passé votre interview?)

L’ambiance était très sympathique. Le programme était intéressant et les interviews ainsi que les concerts organisés insufflaient au Horyou Village un beau souffle et une belle animation. Beaucoup de personnes sont venues au village pour découvrir les associations les jours où nous étions présents. Nous avons fait des rencontres très intéressantes : les autres associations présentes, les personnes de passage dans le Horyou Village ou encore les membres de l’équipe Horyou.

Notre interview s’est aussi bien déroulée, malgré un petit manque de sommeil! (la veille, nous avions roulé toute la nuit.)

4. Un moment phare pendant votre présence au Horyou Village ou plus généralement lors de ce Festival International du Film de Cannes?

Je pense que les deux moments clés durant notre présence au Horyou Village furent notre interview et la projection du film dont je vous parlais précédemment : “A la recherche de l’art.”

5. Parlez-nous un peu des projets futurs de votre organisation/association. Avez-vous un rêve, un souhait particulier pour les mois/années à venir? VIA PARIS 6 Nous avons connu Horyou par le biais d’un ami qui connaissait très bien l’équipe qui anime la plateforme.

Nous avons plusieurs projets d’exposition à Paris et parmi eux, une rencontre avec deux artistes africains qui promet d’être particulièrement intéressante. Début octobre, nous organisons aussi une exposition de quatre artistes, deux chinois et deux africains à Paris ainsi qu’une rencontre avec ces derniers. Le projet a pour but de profiter de la diversité artistique et culturelle de la ville de Paris pour faire se rencontrer diverses cultures. Nous souhaitons d’ailleurs réaliser un film pour l’année prochaine avec comme rêve de participer au Festival de Cannes. Par Laurie Martin.

Pour en savoir plus sur l’association VIA Paris, vous pouvez consulter leur site ainsi que leur page Horyou ici. Vous pouvez aussi visualiser leur interview au Horyou Village ici .

More Stories

Transformar milhas de viagens em benefícios para projetos sociais de educação. Essa é a proposta do Milhas do bem, lançado pela Smiles este mês...