Good

A Agência de Notícias de Direitos Animais (ANDA) acaba de se juntar à comunidade Horyou. A nova parceria une forças pela causa dos direitos dos animais, que encontram ressonância em todo o mundo. Por meio da participação da ANDA na rede social, os membros Horyou poderão ter acesso a notícias sobre animais de qualquer parte do mundo, além de trocar experiências e contribuir com conteúdo para a agência. 

Agência de Notícias de Direitos Animais
Agência de Notícias de Direitos Animais

“Jornalismo animalista”

Com oito anos de atividade, a ANDA foi criada com o objetivo de informar para transformar a realidade da causa animal, criando conteúdo gratuito que é distribuído para outros veículos de comunicação. “Queremos mostrar o que acontece nos bastidores da experimentação, do circo e do zoológico, por exemplo, e dar voz aos animais, um publico que nunca foi realmente ouvido”, explica Silvana Andrade, diretora de jornalismo. Com o passar dos anos, o “jornalismo animalista” foi ganhando espaço na mídia, e hoje o trabalho da ANDA pode ser encontrado nos maiores e mais acessados veículos de notícias do Brasil. Uma prova do sucesso da agência é o número de acessos mensais de seu site, que ultrapassa 1,5 milhão – o objetivo é dobrar esse número no próximo ano, segundo Silvana.

A ANDA caminha para o seu aniversário de 8 anos
A ANDA caminha para o seu aniversário de 8 anos

Projetos da ANDA

Além da agência de notícias, a ANDA tem outros projetos voltados à causa animal: graças à intercessão da organização no poder público, um projeto de lei foi criado em São Paulo para a criação de dois hospitais veterinários públicos. Além disso, a ANDA possui uma ambulância UTI gratuita para recolher animais doentes de rua ou de pessoas sem recursos, a Nina Móvel. 

A Comunidade Horyou dá boas-vindas à ANDA e torce para o sucesso dessa parceria!

Por Vívian Soares

Action 1 - GalileoMobile2_copy

Each day we see the wonderful work of our Members, Personalities and Organizations on the Horyou platform. They are always Ready to Act! This week, we highlight the work and actions of great Organizations from Switzerland, Benin and Brazil.

Taking Astronomy to the World

Organization: GalileoMobile Location: Switzerland

The GalileoMobile is a non-profit organization. It is a science education initiative with the goal of bringing modern astronomy close to young people around the world. Created in 2009 with inspiration from the International Year of Astronomy 2009 it is currently run by astronomers, educators and science communicators. The initiative is six years old this year. This action post tells the story of its many inspiring achievements over the years, mainly in connecting people across South America. Discover this action post here.

By Amma Aburam

Action2 - L’Association Défis des Jeunes pour le Développement copy

Le Noel des enfants pour la paix

Organisation: L’Association Défis des Jeunes pour le Développement Lieu: Bénin

L’Association Défis des Jeunes pour le Développement a été créée dans le but de lutter contre la pauvreté et surtout de soutenir les jeunes dans l’accomplissement de leur devoir de pousser le Bénin vers l’avant. L’association répond aux besoins pour l’amélioration des conditions de vie dans l’économie, l’éducation, la culture, l’environnement et bien d’autres domaines. Leur action de cette semaine est en lien avec l’approche de la saison de Noël. Le Noël des enfants pour la paix en est sur sa cinquième Edition cette année. Le but de l’évènement est de créer un lieu de rencontre et d’animation pour les enfants et les jeunes qui n’ont pas la chance de fêter Noël comme ils le devraient. Découvrez et contribuez à cette action ici.

Par Amma Aburam

Action 3 Centro Social João da Costa -_copy

Reciclar e reutilizar são dois dos 5 R’s da Sustentabilidade

Organização: Centro Social João da Costa Localização: Brasil

O Centro Social João da Costa existe há mais de 40 anos no Brasil. A instituição busca favorecer a formação integral do indivíduo com o compromisso de garantir prioridades socioeducativas voltadas para a promoção dos direitos de cidadania às crianças, adolescentes, jovens e adultos da comunidade e adjacências. Uma das atividades do Centro Social Dom João Costa é a oficina de Puff, que tem o intuito de ajudar o meio ambiente, retirando da natureza seus agentes prejudiciais e ao mesmo tempo, levar alegria e conforto paras as famílias que utilizam o produto. Para saber mais clique aqui.

Por Edriana Oliveira Major

    logo-UGC[2]_v2forblog

    English version here

    L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture – Unesco – a toujours agi pour la jeunesse en général et pour l’éducation pour le développement durable en particulier, d’où son projet Green Citizens qui s’inscrit dans le prolongement de la COP21 et la perspective de l’autonomisation des jeunes. La force motrice derrière le projet est le développement durable; l’idée est de rappeler aux différentes parties prenantes l’importance du développement durable pour notre avenir et de mettre en avant les meilleures solutions aux problèmes qui y sont liés.

    Le projet consiste à collecter des histoires du monde entier par le biais d’une exposition itinérante qui partira de Paris avec un titre évocateur – UNESCO GREEN CITIZENS: Les éclaireurs du changement – pour rejoindre New York. 25 acteurs du changement y seront mis en évidence et raconteront leurs histoires. Le projet comprend également un concours qui sélectionnera deux vidéos de projets dont les porteurs pourront participer à la COP21.

    Horyou a pu parler à certains dirigeants du projet et notamment à Armelle Arrou qui nous a fourni des éclaircissements sur cette initiative aussi originale qu’importante.

    © KARAT/SIPA
    © KARAT/SIPA

    Le projet, organisé dans le cadre de la COP21 est le fruit d’une collaboration entre l’Unesco et la conférence tenue à Paris en décembre. Il vise à soutenir des projets éducatifs de développement durable qui prennent en compte les problématiques actuelles. «Ces types de projets sont partout, ils sont portés par des personnes qui sont inconnues, mais qui ont la force de les construire à partir de rien et, surtout, d’amener des jeunes à s’investir dans des actions de développement durable», dit Mme Arrou.

    Grâce à ce projet l’Unesco cherche à apporter une reconnaissance à ceux qui travaillent à développer l’éducation, à leur offrir un espace pour présenter leurs projets et être une source d’inspiration les uns pour les autres. Le projet initialement prévu pour deux ans, a gagné en ampleur tant et si bien que l’Unesco y voit un des meilleurs moyens de soutenir des projets innovants et durables.

    Les projets ont afflué des quatre coins de la planète. Ils sont classés par thème et catégorie de sorte que le plus grand nombre possible d’entre eux obtiennent la reconnaissance qu’ils méritent. «L’idée était d’identifier 8 projets axés sur des sujets variés. Par exemple, nous avons une catégorie qui englobe l’éducation traditionnelle qui comprend un projet pour la conservation de la connaissance des peuples autochones», explique Mme Arrou. Un autre thème portait sur l’eau et les océans, un autre encore sur le recyclage ou sur les déserts, pour ne citer que quelques-uns. A l’intérieur de chaque thème, les projets ont été identifiés dans deux catégories: Environnement et développement durable. «Dans un sens général et plus large, la qualité d’un projet réside dans sa capacité à proposer des solutions éducatives et de développement durable», explique-t-elle. Par sa présence à la COP21, le projet Unesco Green Citizens espérait contribuer aux solutions apportées sur le climat, notamment en ce qui concerne les océans, le développement durable, la gestion de l’eau, la biodiversité, et le changement climatique. Leur présence devait porter la voix des jeunes qui innovent pour un avenir meilleur de façon concrète.

    © CAHEN/SIPA
    © CAHEN/SIPA

    Mme Arrou a souligné la capitale implication de la jeunesse via ce projet: «Les jeunes sont à la fois les acteurs et les bénéficiaires de ce changement pour leur propre avenir», déclare-t-elle. Pour l’Unesco, l’éducation de la jeune génération est aussi naturelle que de respirer et l’accent est mis sur l’éducation pour le développement durable. «Il est logique pour nous de soutenir et d’accompagner les jeunes d’aujourd’hui. Ils sont une communauté importante pour nous et ils portent les mêmes valeurs d’éducation et de développement», souligne-t-elle. L’aspect concours du projet est le symbole de ce soutien. En sélectionnant deux gagnants parmi les projets vidéo et en leur permettant d’assister à la COP21, l’UNESCO leur donne une chance unique de faire entendre leur voix. L’idée est de rappeler aux jeunes qu’ils sont les principaux acteurs du changement et du développement.

    “Earth to Paris” est un autre projet que l’Unesco soutient. Il s’agit d’un rassemblement qui réunira 150 jeunes dans le domaine des médias sociaux et les blogs influents pour le changement. A cette occasion, les jeunes auront la chance de rencontrer de grandes personnalités qui vont inspirer et soutenir leurs initiatives. Ils vont ainsi se retrouver face à face avec de vrais leaders et comprendre le rôle important qu’ils jouent. «Les jeunes qui veulent agir ne sont pas toujours accompagnés par les pouvoirs publics. Ce projet doit pallier cette réalité. Il est essentiellement à but non lucratif et est soutenu par de nombreux enseignants. Notre objectif est de créer un écosystème qui les encourage et les soutient en leur donnant de la visibilité et le respect de leurs actions», explique Mme Arrou. Un autre aspect de ces types de projets est la participation des élèves des écoles de commerce qui ont également besoin d’être confrontés à des modèles économiques alternatifs. Un jour, ils pourront décider de créer des entreprises viables : «C’est une façon pour cette nouvelle génération de connaître un modèle de développement différent. Lors du Forum Economie Positive, ils rencontreront également 200 chefs d’entreprise rassemblés pour contester et être contestés et examiner de nouveaux modèles économiques », a-t-elle ajouté.

    © BRESSION/SIPA
    © BRESSION/SIPA

    Aujourd’hui, le projet UNESCO Green Citizens a grandi d’une manière inattendue. Lancé comme un simple projet de communication il est en passe de devenir un moyen de partage des connaissances: des plans, des projets et des programmes d’étude seront mis à disposition de tous ceux qui voudraient les utiliser. Le site Web offre des liens vers les programmes d’études et sera pris en charge par la jeune communauté afin de former au développement durable.

    Rêver pour l’Unesco c’est tout simplement croire que le changement est possible par l’éducation et que rien ne peut vraiment être construit sans elle, d’abord pour le développement durable, ensuite pour éradiquer la pauvreté et plus encore. “Tout vient de l’éducation», pour Mme Arrou. Comme un incubateur bas-budget, le projet vise à créer un espace pour l’inspiration: «UNESCO Green Citizens est un espace où les éclaireurs du changement peuvent partager leurs expériences et leurs contenus et s’inspirer les uns les autres. L’Unesco possède un large éventail de communautés d’experts: scientifiques, éducateurs, artistes … etc. Cet espace leur permet de s’inspirer mutuellement et de partager leurs rêves», conclut-elle.

    «Nos actions viennent du fait que nous sommes un incubateur», poursuit-elle, «nous réalisons et accompagnons des projets. Les 8 projets que nous avons sélectionnés obtiendront le soutien des différentes branches de l’Unesco. Nous sommes là pour guider, encourager et mettre en valeur ces éclaireurs du changement. Tel est notre objectif. Voilà comment nous agissons.»

    Regardez la vidéo de UNESCO Green Citizens ici

    Écrit par Amma Aburam

    YEZL04Ucm-Bkxo0PNBd_YLHq1Xc8WTOCCtCI3XHO63A_INARTICLE

    Version Française ici

    Horyou is launching the website www.GreatDoingGood.com, a website dedicated to gathering testimonials from global citizens sharing their views on why it’s great to do good. The campaign supports the Social Good work promoted by the Horyou platform which has over one thousand non-profit organizations on the network sharing positivity everyday. The website presents 64 videos where citizens of the world in various cities answer the question: Why is it great to do good? The aim of the campaign is to inspire citizens of the world to support and spread positive actions. To encourage participation, a game has been established so that once the campaign has a global reach, a winner will be chosen to share $3000 for a personal social good project or action and a non-profit organisation or cause from the Horyou platform. Watch the promo video here !

    WHY #GREATDOINGGOOD

    Great Doing Good is a campaign to spread positivity and good actions. The idea is that there is a lot of different ways to make a positive impact in this world and everyone can do this through simple actions. The campaign supports the Social Good work promoted on the Horyou platform, where NGOs and members connect on a daily basis to share good news. The campaign takes this positivity beyond the platform and to the streets of different cities of the world by interviewing their citizens on the meaning of doing good. Ultimately, the game prize will serve to support the winner’s personal social good project(s) or action and an NGO of his/her choice so that concrete good actions can come from it.

    Post_Facebook_2 copy

    HOW IT WORKS

    Anyone aged 18 and up can play. By visiting the website participants watch and Light their favorite videos. At any given moment there is a “winning video” amongst them. When the participant Lights the winning video, he/she automatically enters the draw to win $3,000. When the counter on the top left of the screen reaches 1 million Lights, a winner will be chosen from the draw and wins the $3,000. From the $3,000; 1,500 for a personal social good action and 1,500 dollars to donate to an NGO of their choice on the Horyou platform. Horyou platform members and organizations participate with their profiles and their existing Lights. If you are not yet a member of Horyou, you can participate using the five Horyou Lights available on the website. To obtain more Lights and be eligible for the global draw you will have to register to the Horyou Platform.

    Post_Facebook_1 copy

    THE CHALLENGE

    Horyou is organizing a social media challenge in support of this campaign. The #GreatDoingGood challenge involves people sharing a good action on social media and challenging their friends to do the same. We invite everyone to participate through the Horyou App, Twitter, Instagram or Facebook and show why it’s great to do good. Simply take a photo/video of a good action you witness or do, share it via the HoryouApp, Twitter, Instagram and/or Facebook, challenge/tag two friends to have them post their own good actions and have them tag their friends to keep the challenge going. Finally, always include in your post #GreatDoingGood and the website www.GreatDoingGood.com.

    Example - good action (1)

      YEZL04Ucm-Bkxo0PNBd_YLHq1Xc8WTOCCtCI3XHO63A_INARTICLE

      English version here

      Horyou lance le site web www.GreatDoingGood.com, un site rassemblant des témoignages de citoyens du monde entier sur l’importance d’agir pour le bien. La campagne soutient les actions solidaires promues sur la plateforme Horyou, sur laquelle se trouvent plus de mille organisations à but non lucratif qui partagent leurs actions positives. Le site propose 64 vidéos de citoyens du monde venant de nombreuses villes et répondant à la question: Pourquoi agir pour le bien? Le but de la campagne est d’inspirer les citoyens du monde entier à soutenir et partager des actions positives. Pour les encourager à participer, un jeu a été mis en place. Une fois que cette campagne atteindra une portée mondiale, un gagnant sera alors désigné et remportera la somme symbolique de $3’000 à partager entre un projet ou action solidaire personnel(le) et une organisation ou cause à but non lucratif qui se trouve sur la plateforme Horyou. Regardez la vidéo de promo ici !

      POURQUOI #GREATDOINGGOOD ?

      Great Doing Good est une campagne promouvant les actions positives et solidaires. A travers le monde, il y a de nombreuses manières de créer un impact positif et toute personne peut y parvenir grâce à de simples actions. La campagne soutient les actions solidaires promues par la plateforme Horyou sur laquelle les organisations à but non-lucratif et les membres se connectent pour partager de bonnes actions. La campagne va au-delà de ces actions sur la plateforme en s’étendant jusque dans les rues de nombreuses villes du monde en interrogeant ces citoyens sur l’importance d’agir pour le Bien. Le prix de $3’000 servira de moyen de financement pour un projet ou une action personelle pour le gagnant ainsi que d’un soutien financier pour une organisation que celui-ci choisira sur la plateforme.

      Post_Facebook_French_blog

      COMMENT CA MARCHE ?

      Toute personne ayant 18 ans ou plus peut participer au concours. Il lui suffit d’aller sur le site Great Doing Good pour regarder et lighter ses vidéos favorites parmi celles qui montrent ce que cela apporte de faire le bien. Une des vidéos est la “vidéo gagnante” du moment, sélectionnée par un ordinateur à intervalles aléatoires. Si l’une de vos vidéos Lightées correspond à la sélection de l’ordinateur de la “vidéo gagnante” du moment, vous êtes éligible pour gagner le prix GDG. Lorsque le site web atteint les 1’000’000 lights, un gagnant(e) sera tiré(e) au sort et gagnera la somme de $3’000 : $1’500 pour une action solidaire personnelle et $1’500 pour l’organisation à but non lucratif de son choix sur la plateforme Horyou. Les membres et les organisations Horyou participent avec leurs profils et leur nombre de Lights. Si vous n’êtes pas encore un membre Horyou, vous pouvez participer en utilisant les 5 Lights Horyou disponibles sur le site. Pour obtenir plus de Lights et être éligible pour le tirage au sort final, vous devrez cependant vous inscrire sur la plateforme Horyou.

      Post_Facebook_French_blog2

      LE CHALLENGE

      Horyou organise un challenge sur les réseaux sociaux en parallèle avec la campagne #GreatDoingGood. Le challenge Great Doing Good consiste à partager une action positive sur les réseaux sociaux et défier deux ami(e)s qui devront le réaliser à leur tour. Nous invitons tout le monde à participer à ce challenge à travers les applications Horyou, Twitter, Instagram ou Facebook et de démontrer l’importance d’agir pour le bien. Il vous suffit simplement de prendre une photo ou une vidéo d’une bonne action dont vous êtes témoin ou que vous avez réalisé, partager la photo sur les applications Horyou, Facebook, Twitter et/ ou Instagram sous forme de vidéo ou photo. Partagez-la sur ces applications défiez deux de vos amis en les taguant. Ils devront alors eux aussi poster leurs actions positives pour continuer le challenge. Il faut toujours inclure #GreatDoingGood ainsi que le site www.GreatDoingGood.com dans vos publications.

      Example - good action (1)

      Meal_Alternatiba_1

      Version Française ici

      The weekend 19th to the 20th of September in Geneva marked the yearly Alternatiba Léman Festival which was centered on the theme of promoting local initiatives for climate change and the art of positively living together. The Festival hosted conferences and debates, as well as food and clothing stands, music, movie projections and local food products. It took place on the sunny Plaine de Plainpalais, a prominent square within the city of Geneva, with events also held at the house of associations and the communal hall of the Plainpalais neighborhood.

      The Festival gathered around 500 people in support of local farmers, local merchants and helpful sustainable living in Geneva and the surrounding areas. It was a true embodiment of local actions for climate and the joys of connecting for a positive lifestyle. Horyou collaborated with the association and supported its “The Meal” initiative, a lunch cooked with locally produced agricultural products, with the idea to gather a large number of people from across the world to share a Meal in support of farmers and their plea for food sovereignty and access to resources, soil, water and seeds.

      THEMEAL_inarticle_ALT

      “The Meal” was held simultaneously in about 20 other locations worldwide, with the same goal of promoting consumption of local products. In Geneva, it delighted 200 people on the Plaine and consisted of long tables filled with fresh tomatoes, salads, gazpachos, fresh fruits and vegetables, sauces and pasta.

      “The Meal”, a truly unifying power in its ideals and encouragement throughout the world, was thus the occasion for all participants to get together, share thoughts and build solidarity within their communities, on the spot, as well as via Skype conversations. Geneva connected with Mali – led by Aminata Touré -, Morocco – led by Nicole Jeffroy -, Nepal – led by Jagat Basnet -, and Pakistan – led by a young university student called Irene Farkhanda -, to mention but a few locations.

      Proceeds from “The Meal” went to various nonprofits in Geneva and in Benin, as the Festival had a dedicated area for local nonprofits and various organizations. Horyou had a stand as well, and so did some of the organizations on the Horyou platform, such as One Action and Voix Libres. The event went on through Sunday with even more participants and visitors. We look forward to seeing bigger local agricultural food tables, and more Meals shared in more locations across the world at next year’s festival.

      By Amma Aburam

      More Stories

      Transformar milhas de viagens em benefícios para projetos sociais de educação. Essa é a proposta do Milhas do bem, lançado pela Smiles este mês...