Fondation

aaa est une fondation née dans le secteur privé qui a pour objectif de construire des alliances entre les générations. Nouveau membre de notre plate-forme, aaa est le résultat de la frutueuse implication des entreprises dans le social good. Nous lui souhaitons la bienvenue et sommes heureux de parler avec sa conceptrice et présidente, Muriel Favarger Ripert, pour nous éclairer sur son histoire et ses projets.

Photo: Fondation aaa

– Racontez-nous un peu l’histoire de la fondation.

Sur la proposition de M. René Fell (Président du Groupe Abissa et de l’Association Vigiswiss), naît la structure de la Fondation aaa en octobre 2015. René, en entrepreneur averti, éclairé et visionnaire a validé avec confiance le concept et le développement itératif de notre écosystème. Il est du reste co-fondateur et vice-président au Conseil de fondation. aaa est à ce jour le 1er et seul écosystème intergénérationnel qui a été créé et développé au sein d’une PME en Suisse. Il a pour vocation d’inspirer, de connecter et de rassembler des professionnels de tous horizons, des porteurs de projets, des influenceurs et décideurs tout en valorisant des valeurs chères à l’entreprenariat et l’intraprenariat en Suisse romande. L’un des objectifs est d’y partager les savoirs-faires, connaissances & pratiques sur le terrain entre professionnels au niveau régional, national, voire international. Notre plateforme propose notamment des rencontres de qualité lors de nos activités. La communauté aaa a réuni plus de 7000 personnes rencontrées de visu depuis 2011, le plus souvent en bilatérales, petits groupes et aussi lors de plus grands events ou espaces. Rien qu’en 2016 et 2017, 165 espaces privés et publics ont été conçus, organisés et promus par la Fondation aaa avec environ 3000 invités inscrits.

– Êtes-vous engagés dans la réalisation des Objectifs de Dévéloppement Durable de l’ONU ? Lesquels ?

Oui, notamment nous travaillons sur les objectifs 4, 8, 9, 10, 16 et 17.

– Quelles sont vos priorités pour 2018 ? Avez-vous des projets que vous cherchez à mettre en place dans un avenir proche ?

Dès 2016-2017, j’ai imaginé un nouveau modèle pour consolider le mouvement aaa avec 7 piliers stratégiques :

1) Une gouvernance collective, participative dans un esprit de coopération fondée sur les commissions, task-forces, chambres, chapters, cercles & forums, qui donneront naissance eux-mêmes à de nouveaux écosystèmes, organiques, agiles.

2) Economie, business, gouvernements et relations internationales : CRM vivant et mises en relation, notamment via nos événements.

3) L’écolentreprise : initiatives comme HouseEclosion & Reengineering House promu par l’un de nos consortiums dès 2018 & une méthode personnalisée pour accompagner l’individu avec son/ses projets ; stages, emploi, transposition des compétences, boostbraintorming intergénérationnel, etc – soit en mode peer-2-peer ou collectif.

4) 10 modes de financements dont 3 que je considère comme disruptifs

5) Une plateforme communication et multimédia : TV, presse, radio et numérique

6) Un Pôle Ecosystème en innovation & impact sociétaux druables en lien avec l’ESG – Environement Sustainable Governance de la Fondation aaa.

La Direction en est reprise dès mars 2018 par les soins de Mme Aurore Bui avec les 3 piliers qui fondent Softweb et Soft-Space car nous pensons fermement que nos contacts peuvent bénéficier de la mutualisation de nos réseaux et expériences.

7) «Ecosystems Design» pour diverses tailles (SME, Multinationals, etc), les Nations & les Communautés, délivré par Muriel via @ma Table & Co, sa société

– Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Notre CEO, René Fell, mes parents et la vie collective que nous expérimentons dans le cadre de notre Ecosystème intergénérationnel.

– La fondation aaa est un nouveau membre de notre communauté. Partagez vos espoirs et vos plans avec Horyou !

Je souhaite structurer avec Horyou à terme un consortium (en numérique et en présentiel) pour les projets durables à impact social, créatifs et solidaires !

    Meal_Alternatiba_1

    English version here

    Le week-end du 19 au 20 septembre à Genève a été marqué par le Festival annuel Alternatiba Léman dont le thème tournait autour des initiatives locales pour le changement climatique et l’art de vivre ensemble de manière positive. Le Festival hébergeait des conférences et des débats, ainsi que des stands de produits alimentaires locaux, de vêtements, de musique et de projections de films. Il s’est tenu sous le soleil de la plaine de Plainpalais, célèbre square au sein de la ville de Genève, et s’est prolongé avec des événements organisés à la Maison des associations et dans la salle communale du quartier Plainpalais.

    Alternatiba Léman a réuni environ 500 personnes venues soutenir les agriculteurs et les commerçants locaux, ainsi que les modes de vie durables à Genève et dans les zones environnantes. Il a permis de mettre en lumière des actions locales en faveur du climat et la joie de se connecter pour promouvoir un style de vie positif. Horyou y a collaboré et soutenu l’initiative “The Meal“, un déjeuner collectif préparé par l’association avec des produits agricoles locaux. Son idée consiste à rassembler un grand nombre de gens venus de partout dans le monde pour partager un repas en signe de soutien aux agriculteurs et à leur revendication de souveraineté alimentaire et de libre accès aux ressources, sols, eau et graines.

    THEMEAL_inarticle_ALT

    “The Meal” était organisé simultanément dans environ 20 autres endroits dans le monde, avec le même objectif de promotion de la consommation de produits locaux. A Genève, il a régalé 200 personnes réunies sur la Plaine autour de longues tables proposant des tomates fraîches, des salades, du gaspacho, des fruits et légumes frais, des sauces et des pâtes.

    “The Meal”, véritable pouvoir unificateur et d’encouragement dans ses idéaux à travers le monde, a été ainsi l’occasion pour tous les participants de se rencontrer, de partager des idées et d’affermir la solidarité au sein de leurs communautés, sur place, ainsi que via Skype. Genève s’est ainsi connecté avec le Mali – animé par Aminata Touré -, le Maroc – animé par Nicole Jeffroy -, le Népal – animé par Jagat Basnet – et le Pakistan – animé par une jeune étudiante du nom d’Irène Farkhanda -, pour ne citer que ces quelques endroits.

    Les recettes du “Meal” ont été reversées à des associations à Genève et au Bénin, ainsi qu’à diverses associations auxquelles le Festival avait aménagé un espace dédié. Horyou a y ainsi été bénéficiaire d’un stand, de même qu’un certain nombre d’associations actives sur la plate-forme Horyou, telles One Action ou encore Voix Libres. L’événement s’est poursuivi le dimanche avec encore plus de participants et de visiteurs. Nous attendons avec impatience le Festival de l’année prochaine pour y voir de plus grandes tables soutenant les agricultures locales et plus de repas partagés en plusieurs endroits à travers le monde.

    Par Amma Aburam

    More Stories

    La protection de la biodiversité est un des Objectifs de Développement Durable de l'ONU et une des préoccupations environnementales les plus urgentes. «Le Jardin...