durable

Chaque année, aux quatre coins du monde, un grand repas est organisé pour réunir des communautés autour d´une table fournie de produits de paysans et pêcheurs locaux. Avec cette proposition durable qui affiche un but social, le projet The Meal – Association Un repas pour notre Avenir est un réseau de partage, de transfert de compétence et de soutien au développement régional. Dans cette interview, le fondateur Michel Bauman nous parle de ses projets et sa mission:

The Meal au Benin
The Meal au Benin

1.    Pouvez-vous nous présenter brièvement The Meal? 

L’association a pour but de proposer une large réflexion sur notre relation avec les seuls garants de notre énergie vitale: les paysans et les pêcheurs. Nous soutenons également des projets en phase avec leurs problématiques locales. Notre action principale consiste à organiser un grand repas qui se déroule à ce jour simultanément sur quatre continents, ce sont 96 lieux qui ont déjà participé à cet événement global. Dans la majorité des cas, c’est une opportunité de collecte de fonds.

2.    Y a-t-il eu une réalisation qui a eu une importance toute particulière pour The Meal durant ces dernières années? 

Chaque réalisation a son importance, il est cependant très encourageant de constater que d’importants transferts de compétences entre la Colombie et le Népal ont eu lieu dès 2014 qui démontrent à nos amis vivants sur les contreforts de l’Himalaya qu’ils peuvent cultiver avec un très bon rendement à une altitude de plus de 4000m grâce à une technologie mise au point depuis des siècles par les indiens des hauts plateaux andins.

The Meal au Pakistan
The Meal au Pakistan

3.    Avez-vous un projet que vous espérez mettre en place prochainement et dont vous souhaiteriez nous parler?

Nous souhaitons communiquer de façon originale et interactive à travers de nombreux réseaux de partenaires des messages constructifs en relation avec les 17 objectifs du développement durable. Ce concept sera mis en route lors de l’événement de 2016 à Genève puis sera généralisé.

4. La sécurité alimentaire est une grave préoccupation, étant donnée la croissance démographique et le réchauffement global. Quelles sont vos projets sur ce sujet?

La prise de responsabilité de la société civile est indispensable face à ces réalités. L’événement The Meal est un vecteur de sensibilisation et de prise de conscience de notre intelligence collective; nous essayons ainsi humblement et en confiance de trouver les pistes dévoilant les solutions acceptables pour notre avenir.

The Meal au Cameroun
The Meal au Cameroun

5.    Que pensez-vous d’Horyou et de sa communauté dont vous êtes un membre actif ? Qu’est-ce que la plateforme vous apporte dans le cadre de votre action?

De plus en plus de membres actifs de cette belle plateforme interagissent avec notre mouvement, dès les premières heures Horyou a été aidante à l’égard de nos actions, nous nous réjouissons de ces belles complémentarités.  

6.   La philosophie d’Horyou s’articule autour de valeurs universelles que nous retrouvons dans le slogan « Dream Inspire Act ». Qu’est ce que ces 3 mots évoquent pour vous et votre organisation?  

Un projet débute toujours par un rêve… Rêvons donc, projetons nous dans le futur! Le temps de travail de chacune et chacun a diminué, nous avons donc plus de temps à consacrer à la recherche d’une nourriture de qualité. Ayant drastiquement diminué nos achats d’aliments venant de pays lointains, ce commerce international périclite. Dans les pays émergents les terres sont rendues aux coopératives de paysans et les lieux de pêche aux locaux. L’infime minorité de financiers malades, addicts de richesses qu’ils n’avaient probablement pas découvertes en eux, abusant de bas pouvoirs spoliateurs nous menaient droit dans le mur ; ils sont maintenant en phase de sevrage. Bien des réfugiés économiques retournent sur leurs terres, la centaine de millions de réfugiés climatiques résultant en partie de notre mode de consommation antérieur depuis de nombreuses décennies sont accueillis naturellement là où la terre nourricière peut les recevoir. Nous savons maintenant que faire du 30% de la nourriture que nous jetions à la poubelle en 2016… Nous avons pris conscience que l’humanité est depuis toujours en migration permanente, nous reprenons le contrôle de notre avenir de façon plus objective et plus sereine. Nous savons de nouveau être part intégrale de la nature.

The Meal Dakar
The Meal Dakar

7.    Si vous pouviez partager un message avec l’ensemble des membres de la communauté Horyou, quel serait-il?

Aimons la Vie de la même façon que nous désirons être aimés

Écrit par Vívian Soares

More Stories

Foi a partir da pergunta: ‘como seria o mundo se a Mercur não existisse mais?’ que a empresa que fabrica borrachas e produtos para...