arte - search results

If you're not happy with the results, please do another search

Amadeus
Amadeus

Horyou Village, an interactive exhibition highlighting the values of social good, was a central event at the Cannes Film Festival from May 13 to 24. And at the heart of Horyou Village was its live performance stage, where a host of diverse performers provided free nightly entertainment.

Starting off the musical celebration was French experimental musician Chapelier Fou, who provided an eclectic blend of traditional acoustic instruments mixed with electronic devices such as synthesizers and samplers.

The next evening, chanteuse Carmen Maria Vega, a Guatemalan who grew up in France, charmed the audience with her Gypsy jazz revival sound but also included some rocking out. Vega’s voice evokes an edgy Edith Piaf born 70 years later.

May 15 brought the animated Victorine to the Horyou Village stage – and its surroundings – as she engaged with the audience, including Horyou CEO Yonathan Parienti, before and during her set. The French singer illuminated her brand of quirky indie pop with numerous props and wardrobe changes, and led the crowd in a sing-along to conclude her performance.

Carmen Maria Vega
Carmen Maria Vega

The Amadeus electric string quartet wowed the crowd on the fourth night of performances. Hailing from Romania, the all-female group performed their take on a huge range of musical styles, from classical to the “James Bond Theme” to “I Love Rock ’N Roll.”

French singer/songwriter Aria Crescendo, a former member of The Paradiso Girls, took the stage on May 17. Wearing playful mouse ears, she fired up the youth in particular with her modern pop.

Gwen & Tiana, “two citizens of the world that music brought together,” in their words, brought the rhythms of afro-soul to Horyou Village. Gwen, from Gabon, and Tiana, a Cameroonian, both live in France, where they met and formed their duo and band.

Gwen & Tiana
Gwen & Tiana

The irrepressibly jubilant Licia Chery, a Swiss singer/songwriter of Haitian descent, brought smiles to all who came to see her the following night. Her set featured blues, soul, Caribbean music and rock, and Chery revealed herself as an impressive dancer as well.

Licia Chery
Licia Chery

Acclaimed Lebanese vocalist Mike Massy took the stage at Horyou Village on May 21. His lilting vocals were mesmerizing, and the music, with a heavy nod to the nostalgic melodies of the Middle East, had everyone dancing.

The next evening, French singer Haylen treated attendees to a solo performance on guitar featuring her funky renditions of American soul and rock songs, including her catchy version of “Tainted Love.” Following Haylen came Pendentif, a French new-pop group. Singer Julia Jean-Baptiste’s vocals reinforced the band’s dreamy vibe, which was also eminently danceable.

Haylen again was the opening act May 23 on Horyou Village’s final night of performances. Parienti took the stage to remark on Horyou’s mission of social good and introduced Quiet Please. The all-male synth-heavy indie pop band from France delivered mellow vocals and atmospheric grooves, closing the event on a decidedly cool note.

Written by Lief Nielsen

    SEP, 2019
    SIGEF 2019 in Tokyo to Shape a Smarter Future
    English
    APR, 2019
    HoryouToken, The 1st Digital Currency for Inclusion and Advancement of the UN SDGs, Presented at the WSIS 2019 Forum
    English
    French

    JUN, 2018
    Horyou ‘Blockchain With a Purpose’: A Token for Inclusion and Sustainability
    English
    French

    MAR, 2018
    Horyou Presents Financing Alternatives for Social Good During WSIS 2018
    English

    DEC, 2017
    Horyou launches #HoryouLightChallenge to promote the UN Sustainable Development Goals (SDGs)
    English

    NOV, 2017
    Horyou revolutionizes philanthropy at the Global Entrepreneurship Summit
    English

    JULY, 2017
    Horyou’s 4th edition of SIGEF at EXPO 2017 in Astana, Kazakhstan
    English
    French

    NOV 2016
    SIGEF 2016 by Horyou, One Step Further Towards Social Innovation with Global Ethics
    English
    French

    SEPT 15, 2016
    SIGEF2016: A call for commitment, action and innovation
    English
    French

    SEPT 15, 2016
    Horyou Announces SIGEF 2016, a leading side event of the UN Climate Change Conference COP22
    English
    French
    Portuguese
    Arabic

    FEBRUARY 18, 2016
    Horyou launches the first Global Social Currency
    English
    Français
    Português
    Español

    NOVEMBER 2, 2015
    SIGEF 2015, Shaping Better Times to Come, Concludes with a Global Call to Action
    English
    Français
    Español

    OCTOBER 22, 2015
    Shyla Nelson of One Earth. One Voice. Brings Her “Singing Revolution For the Planet” to SIGEF2015
    English

    OCTOBER 19, 2015
    Chad Harper of Hip Hop Saves Lives Brings Positivity to the Social Innovation and Global Ethics Forum (SIGEF2015)
    English

    OCTOBER 14, 2015
    SIGEF2015, Opening New Horizons in Social Innovation
    English
    Español
    Português

    OCTOBER 8, 2015
    Stephen Ritz of Green Bronx Machine to Speak at the Social Innovation and Global Ethics Forum (SIGEF2015)
    English
    Português

    AUGUST 12, 2015
    Connect for Good in Real Time with the Horyou App
    English
    Français
    Español
    Português
    Deutsch

    JULY 23, 2015
    Horyou’s Social Innovation and Global Ethics Forum – Shaping Better Times to Come
    English (USA)
    English (UK)
    Français
    Español
    Português
    Deutsch

    JUNE 19, 2015
    Horyou encourages Youth Positivity and Solidarity at UNESCO
    English
    Français

    JUNE 3, 2015
    Social Good’s Premiere Event Makes its Debut at Cannes with Horyou
    English (USA)
    English (UK)
    Français
    Español
    Português
    Arabic

    MAY 29, 2015
    Horyou Foundation hosts gala dinner at Cannes to promote its mission of Social Good
    English (USA)
    English (UK)
    Français

    MAY 18, 2015
    Horyou Foundation to host a Gala Dinner featuring Chef Marc Veyrat
    English
    Français

    MAY 14, 2015
    Horyou Village welcomes international media and cultural partners at Cannes
    English (USA)
    English (UK)
    Français
    Español
    Português

    MAY 7, 2015
    Horyou to Feature Five Global Cause Days at the 2015 Cannes Festival
    English (USA)
    English (UK)
    Français
    Español
    Português
    Italiano

    APRIL, 8th 2015
    Horyou Brings Social Good to the Forefront of the 2015 Cannes Festival
    English (USA)
    English (UK)
    Français
    Español
    Português
    Italiano
    Arabic

    DECEMBER, 12th 2014 Horyou, the Social Network for Social Good, Launches its Social Web TV
    English
    Français
    Español
    Português
    Italiano
    中文
    Arabic

    NOVEMBER, 3rd 2014
    Horyou, the Social Network for Social Good, Organized the First Edition of the Social Innovation and Global Ethics Forum
    English
    Français
    Italiano
    中文
    Arabic

    OCTOBER, 21st 2014
    Opening Day: The Social Innovation and Global Ethics Forum (Sigef 2014) is Here
    English
    Français
    Español
    Português
    Italiano
    中文
    日本語
    Arabic

    OCTOBER, 16th 2014
    SIGEF 2014: Ready to Convene Socially Innovative Workshops and Cultural Hub
    English
    Français
    Español
    Português
    Italiano
    中文
    日本語
    Arabic

    OCTOBER, 8th 2014
    The Social Innovation and Global Ethics Forum (SIGEF 2014) Announces Keynote Speaker LineupEnglish
    Français
    Español
    Português
    Italiano
    中文
    日本語
    Arabic

    SEPTEMBER, 16th 2014
    The Social Innovation and Global Ethics Forum (SIGEF 2014) Announces its Calls for Socially Innovative projects
    English
    Français
    Español
    Português
    Italiano
    中文
    Arabic

    JUNE, 18th 2014
    Horyou, the Action Oriented Social Network for Social Good Announces SIGEF 2014English
    Français
    Español
    Português
    Italiano
    中文
    Arabic

    DECEMBER, 18th 2013
    Horyou, a New Internet Philosophy is on its way
    English
    Français
    Español
    Português
    Italiano
    中文
    日本語
    Arabic
    Deutsch

    Horyou Documentary Screening

    A REFLECTION:

    “Knowledge is power. Information is liberating. Education is the premise of progress, in every society, in every family.” -Kofi Annan

    ACTIONS: Recently, the Horyou team started a new initiative in the United States by visiting universities in New York and California. The first school visited was the Tisch School of The Arts at NYU, followed by Chapman University and the School of Social Work at the University of Southern California (downtown LA and Orange County). It was very rewarding to experience the understanding and enthusiasm of students regarding the importance of social networking with a purpose.

    California Presentation

    We had the opportunity to discuss and share different views on the use of social media in todays modern World. Questions such as: How can the creation of positive content facilitate the process of social commitment via social networking? To what extent is social networking creating a positive impact in society, locally and globally? Students were diving in! They shared their thoughts and aspirations, but they also discussed the challenges and opportunities ahead when using technology for good.

    THE FUTURE: The sharing of knowledge, exchanging of ideas, conversation starting, and the promotion of social good are a fundamental part of what Horyou promotes. In the coming year, Horyou is planning to explore the world of academia by sparking innovative conversations among students and youth regarding social networking with a purpose, when applied to a cross-cultural setting in different fields of expertise.

    DSC_0046

    Each presentation aims to explore this concept, while creating space for open discussions and the exchange of ideas, creativity, and much more. Horyou wants to encourage younger generations, to become involved with technology in constructive ways, while promoting and reciprocating knowledge and sharing ideas.

    MORE TO COME!

    Horyou considers this initiative a valuable exchange. Therefore, the team will continue on a global sphere, bringing social networking with a purpose to the classroom. More news to come!

    Horyou Screening California

    photo 3

    By Vincent Magnenat

    While traveling through India, Vincent from Horyou’s Geneva team decided to devote part of his trip to positive action. With his fellows Krishnamoorthy, Jagan and Vijay from Auroville/Pondicherry, they decided to set up a volunteer expedition to the steep, isolated mountains of the southern Tamil Nadu in order to provide some school furniture to the Kavunji School. This modest institution teaches children from seven neighbouring villages. Most of the time, the students have to walk 5 to 10 kilometers to reach it. After a 14-hour drive, the team arrived at the school, where a daily yoga-like exercise took place.

    The team screened two Horyou documentaries. English wasn’t easy to understand for some of them, so they were asked in Tamil what they thought about the films. Regarding the one about Green Bronx Machine, the answers were astounding; they really grasped what this organization was trying to do. One student replied, “It’s about urban farming in order to teach children from the cities to understand and respect the nature and themselves. We should do the same here!”

    Then the teachers started a contest among the children. India’s schools have a strong sense of competition as a means to stimulate the students. Ten children were selected to draw how they see their home. Those who didn’t manage to win a prize were given a pen and a piece of caramel. Vincent said the smiles were wonderful and will occupy his mind for years to come. Moreover, in the following two days cruising around the local villages, a host committee was always there to say hello.

    Art gallery 1

    Written by Laurie Martin Arche Internationale in English

    La fédération de l’Arche Internationale, plus de 50 ans déjà, compte au jour d’aujourd’hui 146 foyers dans plus de 36 pays à travers le monde. Il faut remonter à 1964 pour comprendre d’où est née l’idée de l’Arche Internationale. L’histoire débuta à une bien plus petite échelle. Jean Vanier, Canadien, professeur de philosophie, avait un ami aumônier dans un hôpital psychiatrique en France et s’est rendu compte lors de ses visites qu’il y avait à la fois des personnes avec des déficiences intellectuelles et des personnes souffrant de santé mentale dans ces établissements. Il fut très surpris car ces personnes n’avaient pas les mêmes besoins et il décida d’accueillir deux personnes avec des déficiences mentales dans sa petite maison de campagne en France. Deux de ces anciens élèves sont alors venus lui rendre visite et ont aimé l’idée. L’un a fait de même au Canada et l’autre en Inde. Ainsi, 3 ans seulement après la fondation de l’Arche dans une petite maison de campagne en France l’idée est devenue internationale.

    Comme nous l’explique Louis Pilote, directeur de la communication de l’Arche Internationale, dans les années soixante et septante, lorsqu’une nouvelle communauté était établie dans un pays, c’était avant tout un lieu de vie, un foyer pour ces personnes avec des déficiences mentales. “Mais, maintenant, nous essayons de créer en plus du lieu d’accueil, des activités de jour au sein de ces foyers, d’accompagner les familles des personnes et de créer des partenariats avec différentes initiatives locales”, ajoute-t-il. Les activités inclues au sein de l’Arche peuvent aller du soutien, du support aux familles, à des activités d’artisanat, de rééducation pour les personnes avec des handicaps physiques associés aux déficiences intellectuelles ou encore des activités économiques et éducatives. Dans certaines communautés, il existe même une production économique réalisée par les personnes logeant dans ces foyers. Par exemple, dans une communauté située à côté d’un vignoble, ils apprennent les métiers de la vigne, dans une autre, ils exercent des activités de ferronnerie.

    Cependant, ce qu’il est surtout important de comprendre, comme nous raconte Louis Pilote, c’est que dès le départ, Jean Vanier avait pris conscience que les personnes avec une déficience intellectuelle lui apportait quelque chose, que ces foyers n’allaient pas seulement être des lieux de vie mais aussi des lieux d’échange et de complémentarité. La contribution de la personne en situation d’handicap est énorme sur la prise en compte de la différence et du respect de cette dernière. Au final, comme le dit si bien Louis Pilote, “ l’Arche n’est pas un lieu de prise en charge de personnes en situation de handicap mais est avant tout un lieu de formation à la relation humaine”. De nombreux jeunes viennent d’ailleurs passer quelques mois ou même un an dans différentes communautés à travers le monde pour y travailler comme bénévole.

    L’Arche est donc maintenant établie dans 136 pays, de la France au Canada en passant par l’Australie, l’Argentine ou encore la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso. Bien sûr, créér des communautés dans certains pays peut-être plus difficile que dans d’autres, les déficiences mentales n’étant pas vues de la même manière partout. Dans les pays de l’hémisphère nord et les pays émergeants, de plus en plus de politiques sociales viennent soutenir l’accompagnement des personnes handicapées. En revanche, dans les pays en voie de développement, ces politiques sociales s’adressent d’abord aux personnes bien portantes, nous explique Louis. “On s’occupe du handicap une fois que l’on a eu les moyens de s’occuper de tout le reste”, il résume.

    Culturellement aussi, l’approche des déficiences mentales est très différente. Dans certains pays, une personne avec des problèmes de santé mentale peut être associée à une malédiction ou vu comme contagieuse du fait du manque de connaissance sur le sujet. Il y a donc tout un travail de sensibilisation à faire avant d’établir une communauté, un foyer dans ces pays. “Je me souviens avoir rencontré des familles qui ne comprenaient pas que d’autres personnes souffrent du même handicap dans un autre quartier et encore moins dans un autre pays. Ils étaient stupéfaits d’apprendre que la déficience intellectuelle était présente dans toutes les cultures et sociétés”, raconte Louis. Il faut savoir qu’à un niveau global, 4 ou 5% de la population mondiale est touchée par des déficiences intellectuelles. Mais, heureusement, nous dit Louis, au niveau de l’engagement, on trouve des personnes dont l’engagement est extraordinaire et de grandes compétences dans tous les pays et toutes les situations économiques.

    Comme l’Arche Internationale est devenue un réseau global où la notion d’appartenance est très forte des contacts se sont créés entre toutes ces communautés. Les personnes vivant dans des communautés en Suisse, lorsqu’elles ont entendu parler du tremblement de terre en Haïti ont été très touchées car elles connaissaient des personnes habitant à Port au Prince. “Ils ne sont pas forcément en contact direct mais ils ont tous conscience que des personnes vivent dans des foyers identiques aux leurs partout à travers le monde” explique Louis. Des échanges de photos ou de reportages sont d’ailleurs organisés régulièrement de manière à assurer le lien entre les différentes communautés. Filming on set

    En septembre 2014, à l’occasion des 50 ans de l’Arche, 36 personnes provenant des 36 pays où il existe des communautés se sont même réunies en France et un web documentaire a été tourné, où chaque personne pouvait dire devant la caméra ce que cela signifiait pour elle d’avoir un handicap dans son pays. Le film est encore en phase de production mais devrait sortir tout bientôt ! D’autres films plus locaux ont par exemple aussi été réalisés en 2014 à l’Arche Kenya ou à l’Arche Canada. Vous pouvez voir toutes les vidéos réalisées sur la chaîne YouTube de l’organisation ici. En 2014 encore, un projet artistique a vu le jour. Des personnes venant de la plupart des pays où se trouvent des communautés ont réalisé des dessins, chaque artiste mentionnant sous son oeuvre ce qu’il a voulu exprimer par celle-ci. Les dessins ont ensuite été observés par des critiques d’art et des gens du milieu artistique. Le projet est expliqué en détails et les différentes oeuvres sont visibles aussi ici sur le site de l’Arche Internationale. De nombreuses photos sur le travail de l’Arche Internationale se trouvent encore sur le compte Instagram de l’organisation, allez y jeter un coup d’oeil !

    Site internet International: http://www.larche.org / page Horyou: https://www.horyou.com/org/l-arche-internationale Compte Twitter: @larcheintle Compte instagram: LARCHEINTERNATIONALE

    Equator project 6

    Written by Laurie Martin The English version can be read here.

    L’organisation OneAction est née en Décembre 2011 à Genève avec comme mission de soutenir des personnes et des communautés en réalisant des projets à leurs cotés. Des projets, qui pourront devenir autonomes par la suite. En effet, le directeur de OneAction, Jan Isler, nous explique qu’il partait du constat qu’après plus de 60ans d’existence des premières ONG, il n’avait pu voir de progrès significatifs. Il voulait faire en sorte que des projets puissent devenir auto-suffisants car trop souvent les projets observés ne fonctionnaient pas sur le long terme à cause d’un manque d’autonomie. Equator project 1 En général, OneAction choisit des structures préexistantes et élabore un projet de concert avec ce partenaire mais un des points clés est de faire toujours très attention à ce que le projet corresponde aux besoins locaux. Saskia Petit, chef de projets, explique: “ Nous ne présentons pas un projet, nous l’élaborons ensembe avec le partenaire local, c’est bien là toute la différence”. Un des critères lors du choix des projets est donc les personnes, les organisations portant ces derniers. “On se distingue beaucoup des autres ONG sur ce point là je crois”, ajoute Jan Isler. “Au delà du projet, ce qui nous importe vraiment c’est la qualité des personnes avec qui l’on travaille. On a besoin d’avoir des personnes avec les mêmes valeurs morales que nous, qui soient impliquées.” L’apport de ces personnes et de ces organisations est aussi de première importance lorsque des difficultés sont rencontrées au niveau de la communauté ou au niveau politique dans l’établissement d’un projet.

    Parti du second constant, que les ONG, en particulier à Genève, sont de plus en plus spécialisées alors que sur le terrain les problématiques sont interdépendantes, OneAction a décidé d’opter pour une approche holistique, prenant en compte un maximum de problèmatiques au sein d’un seul projet. Le choix de projet se fait donc aussi sur ce critère-ci, ces derniers devant avoir une capacité de réponse holistique aux problématiqus données. Saskia Petit ajoute: “On fait quand même tout particulièrement attention aux problématiques environnementales au sein de chaque projet que l’on élabore ainsi qu’à l’éducation et la formation. Jan Isler rajoute qu’en observant ce qui s’est fait dans le passé, de grands progrès matériels (construction d’hôpitaux, d’écoles) ont pu être observés mais que l’on remarque aussi que ces progrès furent rarement accompagnés d’un progrès moral qui ferait en sorte qu’ils s’inscrivent dans la durée. Il explique :“En effet, trop souvent les personnes ont quelque chose de nouveau à disposition (un puits par exemple) mais ont toujours la même manière de réfléchir donc inévitablement les mêmes problèmes se reproduisent. C’est pour cette raison que OneAction couple tous ses projets avec une composante éducative ou de sensibilisation”. Educational activities Switzerland

    OneAction offre aussi la possiblité pour tout un chacun de soumettre leur projet sur leur site Web afin de stimuler l’action et encourager les gens à agir même si ils n’ont pas confiance en leur projet. L’organisation les épaule alors dans toute sorte de domaines; en leur offrant des supports de communication, en créant une page sur son site ou encore en leur offrant une structure légale pour recevoir des fonds. Le nom de l’organisation reflète d’ailleurs cette idée que le monde appartient à tous ( “One”) et que tout le monde peut agir (“Action”). Jan explique: “ Souvent l’on entend qu’il est trop compliqué d’agir à un niveau individuel, qu’il faut des ressources, OneAction est justement là pour démontrer que chaque personne peut avoir un impact même en agissant individuellement.

    Projets internationaux mais aussi locaux

    OneAction se lance d’ailleurs dans un projet visant à rendre les écoles plus vertes par des actions menées par les enfants.

    Projet Phare en Equateur

    La plupart des projets de OneAction sont après 3 ans en voie d’autonomisation mais un projet en Equateur incarne véritablement toutes les valeurs de l’organisation en affrontant toutes sortes de problématiques via l’éducation et ceci dès le plus jeune âge. L’école dans lequel le projet a été monté existe depuis 30 ans et se trouve dans un quartier défavorisé de Quito, touché par des problèmes d’alcoolisme et de drogue. La méthode d’enseignement n’est pas seulement théorique mais met un véritable accent sur la pratique pour que l’enfant puisse comprendre la logique derrière chaque chose apprise. Beaucoup d’activités sur le terrain sont entreprises comme apprendre à cultiver par exemple. Certains cours ( musique par exemple) commencent parfois même lorsque l’enfant est encore dans le ventre de sa mère ! Saskia Petit rajoute “ c’est très intéressant car toute une micro-communauté a été créée autour de ce projet. Les parents, les communautés alentours participent eux aussi au projet en aidant dans le jardin biologique, en repeignant l’école. Si les parents ne peuvent payer pour la scolarité de leur enfant, ils peuvent compenser en aidant de cette manière. Ce projet a d’ailleurs été parmi les finalistes d’un grand concours d’environ 900 participants organisé l’an passé par la Banque Inter-Américaine de Développement et la fondation ALAS (Fundación América Latina en Acción Solidaria) cofondée par Shakira.

    Dorénavant, le but de l’organisation est de systématiser la méthode d’enseignement utilisée pour ce projet et la reproduire à plus grande échelle. Une plateforme virtuelle est une des idées retenues par l’organisation pour permettre aux professeurs de diffuser leurs cours à des personnes voulant se former à ce type d’éducation. On leur souhaite beaucoup de succès pour la suite! Awards ceremony

    More Stories

    Support the United Nations Sustainable Development Goals! This world is the one thing we all have in common! By working together, we can achieve great...