Jeunes Verts Togo

Jeunes Verts Togo English Version Written By Lola Gazounaud

2015 sera une année Verte! Vert est la couleur de l’espoir et de la nature. Cela tombe bien, car justement, cette année, l’environnement sera une des thématiques les plus discutées au niveau international. Horyou souhaite prendre part au débat. En donnant la paroles aux organisations, présentes sur Horyou, qui ont mis les questions environnementales au premier plan.

Et nous commencerons ce voyage avec une première escale au Togo. Plus précisément, à Lomé où l’organisation Jeunes Verts Togo s’est installée. Son directeur général, Essoklnam Pedessi, a accepté de répondre à nos questions.

Pouvez-vous nous présenter brièvement votre organisation Jeunes Verts Togo ?

Jeunes Verts Togo est une organisation créée en 2009, sous l’impulsion d’un groupe de Jeunes Togolais convaincus de l’urgence de mener des actions éco-citoyennes en faveur du développement durable. Cette organisation œuvre de concert avec les populations pour la préservation de leur terre et de leur tissu socioculturels tout en s’opposant à toutes formes d’accaparement des terres à des fins commerciales.

Leurs objectifs ? Accélérer la transition vers les énergies renouvelables; mettre fin à l’essor des inégalités et de la discrimination, en particulier celles des femmes et des filles. Et enfin, mettre fin à la pauvreté sous toutes ses formes en participant à l’émergence systèmes économiques bénéficiant à tous. Pour cela, Jeunes Verts Togo mènent de nombreuses actions afin de faire émerger une prise de conscience face aux défis écologiques et sociaux, notamment auprès des jeunes et des femmes, tout en s’appuyant sur des solutions alternatives qui ont su montrer leur efficacité (permaculture, AMAP, agriculture biologique).

Un de vos objectifs est la sensibilisation des jeunes. Pour cela, vous développez des façons innovantes de communiquer autour des questions environnementales. Comment faites-vous ? Et quels sont les défis auxquels vous êtes confrontés ?

Jeunes Verts Togo Nous communiquons, au sein des établissements scolaires, avec les jeunes par le biais de diverses activités. Ainsi, les clubs verts proposent des projections de films sur les thématiques de l’environnement, des séances de plantation d’arbres pour assainir l’environnement de l’établissement et également des jeux éducatifs solidaires.

Le défi majeur, ce sont les moyens financiers et techniques pour optimiser nos activités. Sinon, la volonté y est, aussi bien du côté des jeunes que de notre organisation.

Vous avez lancé une Coupe Verte afin de mobiliser les écoles et les citoyens sur ces questions environnementales. Pouvez-vous nous en dire plus sur ce projet?

Le tournoi de football U15 GreenCup est une activité de bien-être, à l’actif du Fesficlim (festival de film sur le climat) qui sera, en cette année 2015, à sa 6ème édition. Au Togo, le football est le jeu le plus apprécié et pratiqué par les jeunes. C’est donc un moyen de rassembler plus de monde autour des thématiques de protection de l’environnement.

Cette compétition réunie des équipes d’écoles et de quartiers qui ont réussi l’épreuve de participation. En effet, les jeunes doivent, au préalable, sensibiliser les voisins de classe ou de quartier sur les notions éco-citoyennes, donner l’exemple en initiant eux-mêmes des actions éco-citoyennes et détruire au moins deux dépotoirs sauvages, nombreux dans les villes du Togo.

Vous avez également développé un Tourisme Vert?

Le tourisme vert est un projet qui tarde à démarrer. En fait, c’est un projet qui souhaite créer un espace du donner et du recevoir, entre les jeunes du Nord et du Sud, autour de l’économie verte, de l’agroforesterie, du recyclage. Des pratiques variées à même de promouvoir le green job au Togo.

Brièvement, quels sont les autres projets portés par votre organisation?

La liste de nos projets est longue mais voici deux exemples:

Le festival de film sur le climat: une campagne de sensibilisation et de conscientisation des communautés à travers de projections de film, des jeux, des plantations d’arbres, de soirées vertes pour promouvoir la nourriture bio.

Women Green Business: un programme d’accompagnement financier au profit des femmes en milieu rural afin qu’elles entreprennent des activistes génératrices de revenus en économie verte (pauvre en carbone). En retour, ces femmes s’engagent à planter au moins trois arbres en 6 mois ; à participer aux ateliers de formation sur le leadership féminin ainsi qu’aux activités d’assainissement ; à incarner les gestes éco-responsables et éco-citoyens.

Quelles sont vos attentes pour l’année 2015?

2015 est l’année de deux sommets des Nations Unies qui ont le potentiel de changer le cours de l’histoire. La 70ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies, en septembre, fixera de nouveaux objectifs pour s’attaquer à la pauvreté, aux inégalités et à la destruction environnementale. Et la Conférence Paris Climat (COP 21), en décembre, aura pour but de définir de nouvelles cibles d’actions pour le climat, une étape cruciale vers une planète plus sûre et mieux protégée.

Ainsi, nous devons nous mobiliser pour faire appel à une volonté politique de la part de nos dirigeants pour qu’il puisse y avoir de vrais accords ambitieux sur les questions de la pauvreté, des inégalités, et aussi des changements climatiques à l’issu de ces deux sommets.

Nous aimerions inviter tout le monde à rejoindre le mouvement action/2015 pour que nous puissions parler d’une seule voix, faire connaitre nos priorités et dire ensemble « WE ARE 15 »

Pour en savoir plus sur l’organisation Jeunes Verts Togo : http://jverts.org/ https://www.horyou.com/org/jeunes-verts-togo @jvertstogo

Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInShare on FacebookEmail this to someone