Chaque année, aux quatre coins du monde, un grand repas est organisé pour réunir des communautés autour d´une table fournie de produits de paysans et pêcheurs locaux. Avec cette proposition durable qui affiche un but social, le projet The Meal – Association Un repas pour notre Avenir est un réseau de partage, de transfert de compétence et de soutien au développement régional. Dans cette interview, le fondateur Michel Bauman nous parle de ses projets et sa mission:

The Meal au Benin
The Meal au Benin

1.    Pouvez-vous nous présenter brièvement The Meal? 

L’association a pour but de proposer une large réflexion sur notre relation avec les seuls garants de notre énergie vitale: les paysans et les pêcheurs. Nous soutenons également des projets en phase avec leurs problématiques locales. Notre action principale consiste à organiser un grand repas qui se déroule à ce jour simultanément sur quatre continents, ce sont 96 lieux qui ont déjà participé à cet événement global. Dans la majorité des cas, c’est une opportunité de collecte de fonds.

2.    Y a-t-il eu une réalisation qui a eu une importance toute particulière pour The Meal durant ces dernières années? 

Chaque réalisation a son importance, il est cependant très encourageant de constater que d’importants transferts de compétences entre la Colombie et le Népal ont eu lieu dès 2014 qui démontrent à nos amis vivants sur les contreforts de l’Himalaya qu’ils peuvent cultiver avec un très bon rendement à une altitude de plus de 4000m grâce à une technologie mise au point depuis des siècles par les indiens des hauts plateaux andins.

The Meal au Pakistan
The Meal au Pakistan

3.    Avez-vous un projet que vous espérez mettre en place prochainement et dont vous souhaiteriez nous parler?

Nous souhaitons communiquer de façon originale et interactive à travers de nombreux réseaux de partenaires des messages constructifs en relation avec les 17 objectifs du développement durable. Ce concept sera mis en route lors de l’événement de 2016 à Genève puis sera généralisé.

4. La sécurité alimentaire est une grave préoccupation, étant donnée la croissance démographique et le réchauffement global. Quelles sont vos projets sur ce sujet?

La prise de responsabilité de la société civile est indispensable face à ces réalités. L’événement The Meal est un vecteur de sensibilisation et de prise de conscience de notre intelligence collective; nous essayons ainsi humblement et en confiance de trouver les pistes dévoilant les solutions acceptables pour notre avenir.

The Meal au Cameroun
The Meal au Cameroun

5.    Que pensez-vous d’Horyou et de sa communauté dont vous êtes un membre actif ? Qu’est-ce que la plateforme vous apporte dans le cadre de votre action?

De plus en plus de membres actifs de cette belle plateforme interagissent avec notre mouvement, dès les premières heures Horyou a été aidante à l’égard de nos actions, nous nous réjouissons de ces belles complémentarités.  

6.   La philosophie d’Horyou s’articule autour de valeurs universelles que nous retrouvons dans le slogan « Dream Inspire Act ». Qu’est ce que ces 3 mots évoquent pour vous et votre organisation?  

Un projet débute toujours par un rêve… Rêvons donc, projetons nous dans le futur! Le temps de travail de chacune et chacun a diminué, nous avons donc plus de temps à consacrer à la recherche d’une nourriture de qualité. Ayant drastiquement diminué nos achats d’aliments venant de pays lointains, ce commerce international périclite. Dans les pays émergents les terres sont rendues aux coopératives de paysans et les lieux de pêche aux locaux. L’infime minorité de financiers malades, addicts de richesses qu’ils n’avaient probablement pas découvertes en eux, abusant de bas pouvoirs spoliateurs nous menaient droit dans le mur ; ils sont maintenant en phase de sevrage. Bien des réfugiés économiques retournent sur leurs terres, la centaine de millions de réfugiés climatiques résultant en partie de notre mode de consommation antérieur depuis de nombreuses décennies sont accueillis naturellement là où la terre nourricière peut les recevoir. Nous savons maintenant que faire du 30% de la nourriture que nous jetions à la poubelle en 2016… Nous avons pris conscience que l’humanité est depuis toujours en migration permanente, nous reprenons le contrôle de notre avenir de façon plus objective et plus sereine. Nous savons de nouveau être part intégrale de la nature.

The Meal Dakar
The Meal Dakar

7.    Si vous pouviez partager un message avec l’ensemble des membres de la communauté Horyou, quel serait-il?

Aimons la Vie de la même façon que nous désirons être aimés

Écrit par Vívian Soares

Centre de récupération et de formation des enfants orphelins en RD Congo
Centre de récupération et de formation des enfants orphelins en RD Congo

L’Union des jeunes pour le développement du pays des Grands Lacs est une association de développement à but non lucratif basée au Congo.

L’idée de la création de l’UJDPGL est venue suite à la mauvaise politique frontalière des pays dans la région des Grands Lacs africains qui générait le chômage et la pauvreté des jeunes, incitant la jeunesse à la haine, au tribalisme et à la séparation, au détriment de la paix, la coopération, le développement durable et la stabilité.

L’association UJDPGL a pour rayon d’action la région des Grands Lacs africains en particulier en République démocratique du Congo, actuellement dans les huit territoires et la ville de Bukavu qui composent la province du Sud-Kivu. L’association travaille pour la promotion de la paix, des droits humain, de l’éducation, de la santé et la sécurité, en développant des projets alimentaires, d´environnement, de l’emploi, de l’entrepreneuriat, des arts et loisirs. Sa vision est de pouvoir offrir à la jeunesse des pays de la CIRGL un espace de réflexion et de concertation pour un changement positif et un développement durable, et pour promouvoir une société équitable.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vos activités?

Les activités de l’UJDPGL ciblent au premier plan les jeunes. L’UJDPGL vient aussi au secours des personnes défavorisées, notamment les orphelins, les veufs, les handicapés, le troisième âge, les enfants, les déplacées internes, les refugiés, les femmes victimes de viol et violences.

Pouvez-vous nous en dire en peu plus sur la sensibilisation de la jeunesse?

La sensibilisation des jeunes au sein de l’UJDPGL porte dans la plupart des cas sur les préoccupations du moment qui risquent de mettre en doute le présent et compromettre l’avenir de tout un peuple.

Avez-vous un projet que vous espérez mettre en place prochainement et dont vous souhaiteriez nous parler?

Le projet que nous espérons mettre en œuvre prochainement sera à deux volets : le premier portera sur l’éducation des jeunes sur la citoyenneté, le civisme, les élections et la démocratie. Le deuxième portera sur la création des centres d’apprentissage des métiers et d’insertion socio-économique des jeunes.

Marche pacifique des jeunes à Bukavu, samedi le 28 mai 2016, pour revendiquer le respect de la constitution de la République Démocratique du Congo
Marche pacifique des jeunes à Bukavu, samedi le 28 mai 2016, pour revendiquer le respect de la constitution de la République Démocratique du Congo

Que pensez-vous d’Horyou et de sa communauté dont vous êtes un membre actif ? Qu’est ce que la plateforme vous apporte dans le cadre de votre action?

Dans le cadre de nos actions Horyou et sa communauté nous accompagnent pour la visibilité de notre organisation et le partage des informations avec d’autres membres.

La philosophie d’Horyou s’articule autour de valeurs universelles que nous retrouvons dans le slogan « Dream, Inspire, Act ». Qu’est ce que ces 3 mots évoquent pour vous et votre organisation?

Le slogan « Dream, Inspire, Act » nous enseigne que nos actions doivent être inspirées par nos rêves. Autrement dit, nous devons agir selon l’inspiration de nos rêves.

Si vous pouviez partager un message avec l’ensemble des membres de la communauté Horyou, quel serait-il?

Paix, démocratie, environnement, développement durable, opportunités, soutien aux jeunes.

Écrit par Edriana Oliveira Major

Horyou builds a new bridge to connect the Eastern and Western Worlds – English version after the Mandarin version!

Ni Hao! Horyou is now in Chinese
Ni Hao! Horyou is now in Chinese

随着现代科学技术的飞速发展,世界正在演变成一个向每一人开放的巨型舞台。互联网的普及使我们有机会共同生活在一个无国界、无时差的地球村。以往需要数月才可传达的信息如今只需几秒钟便可完成,以往难以跨越国境的科学发现如今也可轻易的造福其他国家的公民,以往受到地域局限的艺术作品如今可供全球各个角落的爱好者欣赏。

Horyou旨在利用科技的便利造福全球公民!Horyou平台汇集来自世界各地的艺术家、公众人物、公益组织和社会公益的支持者,为他们提供充满正能量的网络平台来互相支持、共同发展。

Horyou非常重视中国和中国公民在国际舞台上的角色。Horyou相信这一占有全球人口数量20%的大国公民的创造力和正能量将为全球公益事业的发展做出举足轻重的贡献。因此,在英文、法文、西班牙文、葡萄牙文、阿拉伯文的基础上,Horyou非常荣幸的推出全球第一大语言—汉语平台。

世界的多样性因为彼此分享而美丽!现在Horyou已经做好准备迎接来自中国的创造力、慈善事业和艺术作品!如果您是艺术家,Horyou将为您提供展示您作品的舞台;如果您代表着某一公益组织,Horyou将为您的事业集结更多支持者;如果您是在某一领域有杰出贡献的公众人物,Horyou将为您带来全球范围内更高的知名度;如果您是一个心怀善念的支持者,Horyou将带您进入一个零仇恨、充满了正能量的网络世界!

与此同时,来自中国的成员将有机会获得第一枚支持经济包容度的全球社会货币 “Spotlight”的资助。成员可利用“Spotlight”完成创新项目和社会公益事业。此外,中国成员还将有机会参加由Horyou举办的旨在发展社会公益的全球性活动,如在戛纳电影节期间的“Horyou村 (https://www.horyouvillage.com) ”和一年一度的“社会创新与全球准则论坛(SIGEF)”。Horyou将于2016年11月份在摩洛哥马拉喀什举办第22届联合国气候变化大会官方场外活动:第三届社会创新与全球准则论坛。如果您有与Horyou价值观一致的项目,您可以通过登录活动官方网站(www.sigef2016.com)注册报名参加。

Horyou已经为您将道路铺好,现在是您来装饰它的时候了!我们期待着您向世界展示中国独特的文化、哲学、科技创新、慈善精神等社会事业,同时,您也可以通过Horyou来更进一步的观察、接触世界。

Horyou相信通过积极正面的互动,从每一个人出发,从日常小事出发,我们将为未来世界这幅画卷涂抹上属于我们自己的靓丽色彩!

English:

Horyou builds a new bridge to connect Eastern and Western Worlds

Thanks to the fast development of modern science and technology, the world is becoming a great stage which allows everyone to perform. Our global village, a border-free and time zone free space, give us access to real time information, scientific innovations and beautiful artwork once geographically restricted. 

Horyou aims to benefit global citizens using technology as an ally. Horyou summons artists, personalities, organizations and supporters of social good from all over the world in a network filled with positivity to support each other and develop together as a true global community.

Horyou highly values China and Chinese citizens’ role on the international stage. China, whose population constitutes about 20% of world’s overall population, will offer great contribution to social good with its creativity and positive spirit. Therefore, on the basis of English, French, Spanish, Portuguese and Arabic, Horyou is proud to launch its platform in Chinese, the world’s most spoken language!

The beauty of diversity can only be shown through sharing. Now, Horyou welcomes China’s innovation, philanthropic endeavors, artwork and cultural values. If you are an artist, Horyou will give you a stage to showcase your creativity; if you represent an organization, Horyou will gather together people worldwide to support your cause ; if you are a personality who has greatly contributed to your field, Horyou will bring you higher global visibility; if you have a warm heart for humanity, Horyou will take you to a zero-hatred, full positivity network!

Chinese Horyou members have now the opportunity to be funded for their innovative projects and social causes through Spotlight, the first global social currency for economic inclusion, and to be at the global stage in events like Horyou Village in Cannes Festival and SIGEF, the Social Innovation and Global Ethics Forum. Organizations and members from China can also register their projects for the next SIGEF, which will happen during the COP22, next November, in Marrakesh, Morocco.

Horyou has paved the path, now it’s your turn to walk through it! We look forward to seeing you introduce the unique Chinese culture, philosophy, innovation and philanthropy acts through our platform, and at the same time we are honored to have the opportunity to take you deeper and closer to the world’s beautiful sides.

Horyou believes that, through positive interaction and daily acts, everyone of us can make the future more colorful with our very own brushes!

Written by Yue Wang

L’esprit de communauté, partage et fraternité sont la marque de ACDI-TOGO, une association sans but lucratif qui offre des activités de formation et d’animation pour les enfants et femmes au Togo, en plus de développer des projets de santé et d’environnement. L’Association ACDI nous présente aujourd’hui ses actions et ses projets.

L´équipe et les bénévoles ACDI Togo
L´équipe et les bénévoles ACDI Togo

1. Pouvez-vous nous présenter brièvement ACDI?

ACDI-TOGO est une association à but non lucratif qui vante l’amitié et la solidarité basée au Togo. L’association ACDI-TOGO organise des actions telles que :

  • SOS Orphelinat (mission ou stage dans un centre orphelinat pour enfants)

  • Construction et rénovation d’infrastructures socio-éducatives et sanitaires publiques

  • Cours, soutien scolaire et animation socio-éducative & culturelle avec les enfants

  • Alphabétisation des femmes en milieu rural

  • Sensibilisation contre IST / VIH-SIDA et contre le paludisme

  • Reboisement et sensibilisation environnementale

  • Tourisme solidaire ou éco-tourisme

Nos missions (chantiers) et stage humanitaires sont ouverts à toute personne majeure désireuse de travailler avec les enfants, sans distinction de sexe, de religion ou de nationalité. Seul compte l’esprit de fraternité et de bénévolat. Aucune compétence particulière n’est exigée, sauf pour des missions spécifiques.

2. Y a-t-il eu une réalisation qui a eu une importance toute particulière pour votre association ces dernières années?

Cette année 2016 l’association a réalisé un projet de soutien scolaire pour les enfants dans un village nommé Dafo et lors de cette réalisation nous avons eu les volontaires qui eux on fait des dons de fournitures scolaires a tous les enfants de la classe.

ACDI Togo organise des cours, soutien scolaire et animation socio-éducative
ACDI Togo organise des cours, soutien scolaire et animation socio-éducative

3. Avez-vous un projet que vous espérez mettre en place prochainement et dont vous souhaiteriez nous parler?

Etant une association humanitaire, l’association ACDI-TOGO a des projets de développement comme:

  • Projet de construction d’un centre d’orphelinat

  • Projet de construction d’un bâtiment scolaire

  • Projet de construction de latrines ou WC publics

  • Projet d’un puits potable

  • Projet d’une bibliothèque

  • Projet d’un centre de santé

4. Pouvez-vous nous expliquer comment fonctionnent les stages et séjours de volontariat au sein de votre organisation. Quels sont les anecdotes qui ont marqué votre ACDI durant ces stages/séjours?

L’association reçoit des stagiaires en médecine, droits de l’homme, journalisme, médecine vétérinaire, économie, cours de langues, soins animaliers, architecture/aménagement, génie civil/ingénierie et Infirmerie. Les stages ont une durée de 1, 2 ou 3 mois et pas de gratification. L’association reçoit de 6 à 8 stagiaires tous les mois de l’année. Chaque stagiaire paye une frais selon la durée de son stage et ces frais se chiffrent à 300 euros par mois. Sur ces frais, l’association prélève les coûts de prise en charge des hébergements. Pour candidater il faut envoyer le Cv + lettre de motivation sur asso.acditogo@gmail.com.

L'Association organise les projets de santé
L’Association organise les projets de santé

5.  Que pensez-vous d’Horyou et de sa communauté dont vous êtes un membre actif?

Pour l’association ACDI-TOGO le site Horyou et sa communauté est un site qui permet à nous les associations d’échanger et de faire connaitre nos actions et domaines d’intervention. Sur cette plate-forme, nous avons eu l’occasion de trouver deux volontaires qui ont participé à nos missions (soutien scolaire + animation avec les enfants).

6. Notre philosophie s’articule autour de valeurs universelles que nous retrouvons dans le slogan « Dream, Inspire, Act ». Qu’est ce que ces 3 mots évoquent pour vous et votre organisation?

Le slogan « Dream, Inspire,Act » est une philosophie qui donne des envies, rêves, et actions faites dans le monde ; avant tout il faut avoir un rêve qui va vous inspirer dans une actions humaines donc pour ACDI-TOGO le slogan a la philosophie d’un monde meilleur.

7. Si vous pouviez partager un message avec l’ensemble des membres de la communauté Horyou, quel serait-il?

Nous cherchons des volontaires, bénévoles, partenaires et autres! Chers membres Horyou, restons solidaires pour un monde meilleur!

Écrit par Hannah Nunes et Vívian Soares

Journalistes, activistes et défenseurs de la pensée plurielle et critique – le « magazine indigné » Te Laisse pas Faire a de vrais penseurs dans son équipe. Ce magazine alternatif est un membre actif de la communauté Horyou dont il fait partie depuis le lancement de sa plate-forme. Nous vous invitons à réfléchir et profiter de cette interview avec les indignés du social good!

Te Laisse Pas Faire - un magazine alternatif
Te Laisse Pas Faire – un magazine alternatif

Pouvez-vous nous présenter brièvement Te Laisse Pas Faire?

Le thème principal est le naturel. Pour nous reconnecter avec notre être, avec les autres et avec le merveilleux monde qui nous entoure, en toute positivité!  telaissepasfaire.com est un site internet et une application mobile qui traite de sujets ouverts sous un angle différent de ceux que l’on voit dans les médias mainstream. Écologie et paix, voilà notre crédo!

Vous vous êtes donné le nom de Magazine Indigné. Quelles sont les raisons de ce cri d´indignation?

Nous nous indignons contre la pensée unique, ou la pensée binaire! Être dans le bien ou être dans le mal. Vivre « normalement », comme tout le monde, ou vivre en « marge de la société ». La vie ce n’est pas noir ou blanc, la vie c’est plein de couleurs !  Nous nous indignons contre les injustices. Nous nous demandons pourquoi des multinationales, par exemple, ont le droit de saccager la terre et nous empoisonner en toute impunité alors que les autres citoyens tombent sous le coup de la loi à la première occasion venue. TLPF s’indigne contre les idées reçues qui nous coupent de notre être et de nos si belles différences. Si on y réfléchit bien, quel intérêt y a t-il à vivre dans un monde uniformisé? Nous nous indignons contre tout ce qui peut nous faire culpabiliser d’être nous même et de vouloir vivre pleinement notre vie. Mais plutôt que passer notre temps à être contre, nous savons qu’il est surtout important d’être pour! C’est pourquoi nous préférons nous focaliser sur les bonnes actions et les alternatives, plutôt que de passer du temps à critiquer ce qui ne nous plaît pas.

Vos sujets sont l’alimentation, l’écologie, la santé, la spiritualité et la consommation. Pourquoi vous avez choisi de traiter ces questions et quels sont vos objectifs?

L’idée est de montrer comme, en général, dans nos sociétés occidentales, nous ne faisons plus rien naturellement, instinctivement ou en suivant nos réelles envies… Nous naissons pleins de bonnes intentions, connectés à nous même puis la société tente de nous façonner à sa manière. Résultat? Nous ne savons plus réellement qui nous sommes, ce que nous aimons, ce que nous voulons. Nous aimons ce qu’on nous dit d’aimer, nous mangeons ce qu’on nous dit de manger, nous pensons ce qu’on nous dit de penser. Mais… stop ! Nous pouvons aussi nous poser, nous questionner, savoir si notre vie nous convient. On nous dit qu’il faut être beau, avoir un bon travail, gagner de l’argent, avoir une belle maison, une belle voiture, être poli, manger 3 repas par jour, manger de tout, être heureux avec ça.. On nous dit qui il faut aimer, qui il faut détester. Ouf, c’est bien strict tout ça ! Il se peut que cette vie « générique » plongée dans la société de consommation convienne à certains. Et qu’ils la suivent en pleine conscience! Mais il se peut également qu’elle déplaise à d’autres personnes. Nous prônons donc une société ou chacun a sa place, sans jugement et sans pensée unique et où nous ne vivons plus notre vie comme une habitude. TLPF montre ainsi différentes façons de voir les choses et présente les alternatives qui s’offrent à nous, pour que chacun s’interroge et puisse vivre sa vie comme il le souhaite. Pour que chacun puisse s’écouter, écouter son corps et répondre à des lois naturelles plutôt que sociétales. Car toutes les idées se valent, tous les choix sont parfaits, la nature est tellement variée! Pour que chacun soit informé et ait la liberté de choisir quel mode de vie lui convient. 

Le magasin partage des messages qui provoquent la réflexion
Le magasin partage des messages qui provoquent la réflexion

Y a-t-il eu une réalisation qui a eu une importance toute particulière pour votre magazine ces dernières années?

telaissepasfaire.com est une véritable source de positivité, et apporte un tas de découvertes ! Toutes ces rencontres faites au fil des mois, avec des personnes aussi différentes qu’intéressantes nous enrichissent les uns les autres et c’est pour notre plus grand bonheur! TLPF agit par petites touches, en aidant et en recevant tout autant. Nous partageons nos services autant que possible avec les différents acteurs de la toile mais également dans diverses associations. Ce qui est formidable justement c’est de pouvoir donner à son échelle, sans forcément passer par un échange monétaire. Toutes ces rencontres ont leur importance.

Avez-vous un projet que vous espérez mettre en place prochainement et dont vous souhaiteriez nous parler?

TLPF souhaite partager les multiples façons de voir la vie et nous sommes donc ouverts à toute personne qui souhaite écrire sur un sujet qui la passionne ou simplement pour passer un message. Plusieurs rédacteurs ou novices nous ont déjà fait l’honneur d’écrire pour donner leur point de vue. Nous passons donc le message pour ceux que cela pourrait intéresser : ce serait avec plaisir !

Nous allons également lancer un nouveau projet participatif qui mettrait en scène des petites actions au quotidien, des idées que peuvent avoir certains pour être toujours plus écolo, être dans le partage ou s’ouvrir l’esprit.

Donc dans tous les cas, si vous souhaitez partager avec nous, n’hésitez pas à nous écrire à contact@telaissepasfaire.com

Que pensez-vous de Horyou et de sa communauté dont vous êtes un membre actif?

TLPF est inscrit dur Horyou depuis sa création. C’est apparu comme une évidence! Un réseau social accès sur les « bonnes causes » et qui véhicule un esprit positif et d’entraide, c’est tout ce que nous aimons. Nous postons tous nos articles sur le réseau et c’est également une façon de parler à un public ouvert et sensibilisé. Si « leur » monde ne nous plaît pas, à nous d’en créer un meilleur. Horyou y contribue en offrant un réseau parallèle relatant uniquement les actions et pensées qui vont dans un sens d’ouverture et de solidarité. Merci pour cela!

Si vous pouviez partager un message avec l’ensemble des membres de la communauté Horyou, quel serait-il?

Vous êtes parfait! Ne changez pas, acceptez-vous et le monde s’adaptera. Les choses changent, de plus en plus de personnes prennent conscience que ce mode de vie ne leur convient pas. Au fil du temps, nos connaissances augmentent, on tire des leçons de nos erreurs. Prenons aujourd’hui conscience de la conséquence de nos actes, assumons-les pleinement et vivons ainsi en harmonie avec la nature tout en étant en paix avec nous-même. Bonne journée à tous!

Écrit par Vívian Soares

Finissons notre semaine de manière positive avec l’Association des Jeunes pour un Comportement Positif (AJECP). Allons à la rencontre d’une association basée au Cameroun, qui s’engage tous les jours à améliorer les conditions de vies sociales, la santé et l’environement des jeunes Camerounais.

AJECP Cameroun team
AJECP Cameroun team

Pouvez-vous nous présenter brièvement AJECP Cameroun?

L’aventure AJECP (Association des Jeunes pour un Comportement Positif) commence au club santé du lycée général à Yaoundé puis se transforme en association le 1er décembre 2011 par Benjamin Ambela, président du club et élève en classe de terminale la même année. AJECP travaille dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des populations dans la santé, l’environnement et le social. L’association s’appuie sur les cotisations de ses membres et ainsi que les dons de ses partenaires institutionnels.

Y a-t-il eu une réalisation qui a eu une importance toute particulière pour votre association ces dernières années? 

Chaque jour, nos membres sur le terrain améliorent la vie de plusieurs personnes vulnérables. À travers notre programme «Papa Bonheur» avec l’appui de notre partenaire Malaria no More Cameroun, nous avons équipé deux centres d’accueil des enfants en détresse et ainsi 50 femmes enceintes des moustiquaires imprégnées à longue durée d’action. Grace à cette action le taux de mortalité du paludisme a diminué dans des centres d’accueils.

Campagne Papa Bonheur au Centre d'accueil des enfants en détresse de Yaoundé
Campagne Papa Bonheur au Centre d’accueil des enfants en détresse de Yaoundé

Avez-vous un projet que vous espérez mettre en place prochainement et dont vous souhaiteriez nous parler?

Selon le HCR, au Cameroun 327 000 enfants en âge scolaire (3 – 17 ans) seront affectés par les différentes crises (afflux de réfugiés, déplacements de population) et ont donc besoin d’une assistance humanitaire. Les différentes crises humanitaires exercent une pression supplémentaire sur un secteur éducatif déjà confronté à d’importants problèmes structurels en termes d’enseignants et d’infrastructures. Les enfants affectés ayant été déscolarisés pendant quelques années ont également vécu des épisodes traumatiques. Le niveau de vulnérabilité auquel ils sont soumis est très élevé. Il s’agit notamment des attaques potentielles de leurs villages, d’enrôlement forcé pour les garçons, le risque de viol et le mariage précoce pour les filles par les combattants de Boko Haram présents dans le nord du pays mais également de groupes rebelles à l’est. Pour accompagner ses enfants dans les camps de déplacement nous souhaitons mettre en place le projet «Initia», un programme d’apprentissage et de soutien psychologique des enfants et des parents vulnérables à distance mais les moyens ne nous permettent pas encore de démarrer cette initiative que nous trouvons innovante. Nous sollicitons des partenaires (bailleurs de fonds, donateurs…) pour nous accompagner.

Vous avez participé à la journée Mondiale de l’enfant africain. Qu’est-ce que cette journée représente pour AJECP, avez-vous fait quelque chose de particulier?

Cette journée est très indispensable pour AJECP, étant tous jeunes nous nous identifions aussi en tant qu’enfant. Depuis 4 ans, AJECP a toujours organisé des activités en prélude mais cette année, faute de budget, nous avons travaillé en amont avec le ministère des Affaires sociales et tous les acteurs associés à l’organisation de célébration de la journée mondiale de l’enfant africain au Cameroun.

Opération un cahier un crayon une ardoise pour la scolarisation des enfants en détresse
Opération un cahier un crayon une ardoise pour la scolarisation des enfants en détresse

Pouvez-vous nous en dire plus au sujet de votre “opération zéro déchet plastique”? 

L”Opération zéro déchet plastique” est un programme de notre projet « Green Army » qui vise à transformer chaque Camerounais en un acteur de la protection et la préservation de l’environnement. Au Cameroun, la grande partie des déchets observés dans la nature en zone urbaine sont du plastique. Opération zéro déchet plastique est une campagne d’information, de sensibilisation, d’éducation sur les 3R (Réutiliser, Réduire, Recycler). Pour se faire, nous travaillons en collaboration avec des leaders communautaires et célébrités comme Roger Milla et Jules Nyongah pour véhiculer facilement notre message.

Que pensez-vous d’Horyou et de sa communauté dont vous êtes un membre actif?

Horyou est une plateforme qui regroupe des entrepreneurs sociaux. Avec le temps, nous pensons qu’Horyou sera le leader en action humanitaire au monde.

Qu’est-ce que la plateforme vous apporte dans le cadre de votre action?

A travers la plate-forme Horyou, AJECP gagne en visibilité dans le monde, la majorité de ceux qui ont visité la page Horyou ont vu notre logo. En outre, nous notons la participation dans les grand évènement internationaux (SIGEF, Festival de CANNES).

Si vous pouviez partager un message avec l’ensemble des membres de la communauté Horyou, quel serait-il?

Comme message personnel, je dirais de ne pas juger ceux qui nous entourent par leurs défauts mais plutôt les encourager à améliorer leurs qualités. Je pense que chaqu’un de nous a une qualité à faire valoir dans sa communauté si jamais il a des moyens qui l’encouragent.

Écrit par Hannah Nunes

More Stories

Por Pedro Meduna* (English version below) A mobilidade urbana tem se transformado de forma acelerada e significativa em todo o mundo. As atuais demandas, tendências e...